dimanche 12 septembre 2010

FYE / For Your Earth, des baskets qui veulent du bien à la planète


Le phénomène n'a échappé à personne, l'argument écologique/développement durable/commerce équitable - dans l'ordre que vous voudrez - a le vent en poupe, et nombre de marques de chaussures ont fait de l'argument green leur étendard.

Avec les désormais classiques Bresiliennes Veja, ou encore l'année dernière la ligne sacre green d'ETNIES, les récentes FAGUO, ...les marques engagées se multiplient comme champignons après la pluie.

Parmi les nouveaux arrivants il faudra désormais compter avec la FYE, meaning For Your Earth, sortie cet été pour le bonheur des pieds durablement exigeants.

Dans les milieux autorisés, on dit que c'est le rêve de toute Converse grungy, que de se réincarner en aérienne et minimaliste FYE. La chose est tout à fait plausible, car la semelle de la FYE est fabriquée à partir de semelles de vieilles baskets recyclées de tous horizons et sans discrimination..

Mais l'argu ne s'arrête pas là: coton bio de la toile jusqu'aux lacets, utilisation de matériaux naturels quand ils ne sont pas recyclés, compensation carbone et enfin respect des conditions de travail via l'utilisation par exemple de colle à eau non toxique.   

Mais surtout bon petit look minimal, épuré, pour un prix abordable dans l'arène de la chaussure de style : soit 45€.
En terme d'assortiment de garde-robe: ma reco va au combo gagnant slim + FYE, ou pantalon de ville ourleté + FYE, pour un style casual, averti - oui, je suis écologiquement engagée, je porte des FYE - mais sans chichi. Croyez-moi vous allez vite oublier vos KEDS.

vendredi 10 septembre 2010

Aux Amériques, j'ai rêvé que j'avais épousé un crudivoriste

Un wrap de verdure avec à l'intérieur ..de la verdure..ça peut paraître zarbi, mais c'est surement l'un des meilleurs repas qu'on ait fait aux US!
C'est vrai que les afficionados de la raw food - prononcer "rat food" - sont légions Outre Atlantique. Si t'as 50 ans et que t'a pas été raw à un moment, c'est que t'as raté ta vie mon pote.

La base doctrinale? C'est très simple : manger des aliments vivants, c'est comme s'envoyer des shots de vie, avec tout un cortège d'enzymes qu'on ne peut pas synthétiser dans notre petit corps à nous. Ces enzymes viennent en ami pour aider à la digestion, sans sur-solliciter inutilement la production d'enzymes maison.

Pour mieux comprendre, notre patrimoine d'enzymes est un trésor de type "my precccciouuuus", les gaspiller à digérer des aliments, y a pas plus crétin. Tout est lié, si vous voulez plus on vieillit, moins on produit d'enzymes et plus les ennuis commencent, alors sauvons Willy l'enzyme pendant que nous le pouvons encore! 

Augmenter sa ration en cru voire faire une totale conversion au cru permettait d'avoir plus de peps, dormir mieux et cherry on the cake : dormir moins, stopper les cravings pour la malbouffe et j'en passe des greens et des pas mures. 

Ce qui est certain c'est que cette contrainte du cru ne bride en rien la créativité des crudivores, c'est savoureux, c'est gouteux, c'est pointu, c'est raffiné. Et on peut même trouver une version raw de plats totalement junks comme par exemple des spaghettis bolo comme avec cette recette de spaghettis réalisés à base de courgettes passées à la mandolinnette et de tomates sechées moulinexée.
Promis juré, dès que je maîtrise un menu complet, je t'invite à dîner, toi, carnivore invétéré!

mercredi 8 septembre 2010

Ben alors tu viens plus aux soirées? T'étais où???!

Bah oui, moi aussi j'ai fait ma grêve - 3 millions de minutes - du post!!
J'ai parcouru la planète pendant tout ce temps d'absence, sillonné les ruelles de Levallois aux arrières cours du 9ème, fiouuu, du pays moi j'en ai vu..
Me voici sinon back d'un petit voyage aux Etats Unis, pays de tous les extrêmes, extrêmes Yin et extrême Yang, j'en ai pris de la graine (de quinoa), petit reportage photo tout bientôt!
Home sweet home, il est bon d'être rentrée à la maison.

Partage avec tes meilleurs amis pour la vie