lundi 21 décembre 2009

Make love not CO2 ! Mes slogans chouchous de la Conférence de Copenhague


Alors que la conférence s’achève dans un parfum de lose, ne sombrons pas dans la sinistrose et saluons les quelques avancées de ce sommet. En vrac, je pense aux pays en développement/pays développés qui se retrouvent pour la première fois autour de la table, la mobilisation sans précédent des chefs d’Etat sur des négociations environnementales, la médiatisation des débats qui a participé au réveil des consciences, etc. etc.

Pour continuer à imprimer les esprits au-delà de Copenhague, voilà mes slogans chouchous relevés ici et là, à recycler whenever appropriate (oui, ça marche aussi dans les soirées mondaines).

1. Make love not CO2
2. Moins de Rolex, plus de Solex
3. Quel âge auras-tu en 2050 ?
4. There is no planet B
5. Bla bla bla ACT NOW
6. There is no economy on a dead planet
7. Notre survie, votre décision
8. Seal the deal !
9. Si le climat était une banque, on l'aurait déjà sauvé
10. Planet First – People First
11. Planet not Profit
12. Exigeons la justice climatique
13. La compensation est une fausse solution
14. Arrêtons la fièvre de la planète
15. Planet not profit
16. Change the politics not the planet
17. Action planet change. Why are we waiting?
18. The future is green
19. Don't nuke the planet

vendredi 18 décembre 2009

Mon Noël BIO: Tous les cadeaux que vous avez toujours voulu m'offrir sans jamais avoir osé passer à l'acte


Un soin au salon de coiffure de Rémi Portrait : environ 70€
Je l'ai lu dans le ELLE de la semaine derniere, et ça a tout de suite fait tilt.
Le principe : Rémi Portrait vous propose des psycho coupes et soins énergétiques des cheveux, pour ne pas les couper en quatre.
Les coiffeurs s’en remettent aux cinq principes de la médecine chinoise et d'après Alix Girod de l'Ain du Elle, le résultat sur les clientes du salon est juste épatant. Je ne sais pas trop encore si j’ose passer la porte pour une coupe de cheveu ou si un soin finalement c’est déjà pas si mal.Mes cheveux et moi c’est plus qu’une simple histoire de kératine, je peux pas les laisser circoncire comme ça, peut-être qu’il faut y aller par étapes.
Rémi Portrait, 7 rue du Mont Thabor, 75001 PARIS

Du yogi Tea classic : 3,75€ sur Biocenter
Je n’ai pas arrêté d’en boire à Berlin. Pour expliquer le yogi tea, il faut remonter aux origines et à Yogi Bhajan, qui après chaque cours de yoga, servait une boisson épicée mais sans thé à ses élèves, qui l’ont ainsi tout naturellement appelée « yogi tea ».
Le yogi tea est donc une infusion aux épices : cannelle, cardamome, gingembre, clou de girofle, poivre noir. En fait c’est le mélange du chaÏ mais sans le thé noir qui a été ajouté par les Britanniques à l'époque de la colonisation. Mélangé à du lait et un peu de miel, c’est à tomber !

Du gomasio (maison) ou 3,95€ chez Naturalia
Beaucoup plus classe que de saler ses crudités à la fleur de sel, saupoudrez vos petits et grands plats au gomasio.
D’origine japonaise et très en vogue dans la cuisine végétarienne, ce mélange de sel de mer et de graines de sésame grillées peut se préparer au mortier – the hardway - ou au mixeur pour les flemmard(e)s.
Le truc en plus, outre le côté savoureux du sésame grillé, c’est que finalement, on a tendance à moins saler au gomasio qu’avec du sel classique, et c’est mieux pour la santé !
Et puis j’aime bien l’idée que le mélange a été moulu with love en cadeau pour moi. A m’offrir absolument la version homemade.

Andrea, purificateur d’air : 149€ au Labo
Mes petites plantes sont les poumons de mon appartement.
Avec la structure Andrea, non seulement on passe la seconde en terme de design et d‘esthétique, mais en plus le processus naturel de filtrage de l’air est accéléré et optimisé grâce à la circulation de l’air « vicié » proposée par le purificateur d'air.
Chez moi chaque objet a un nom. Et je crois qu'Andrea s'entendra esthétiquement très bien avec Kilt, mon canapé.

Un extracteur de jus : 339€ sur Keimlig
Pour se faire des green shots comme des pros.
Dans les marques référence, je me satisferais largement d’un Solostar (339€), à défaut d'un Jazz Max (environ 395€), ou Green star (499€)

Tapis de yoga Sphynx, 6mm : 38€ sur Yogimag
Résolution 2010 : faire du yoga à la maison de manière quotidienne, même en séance courte, en plus des cours hebdo.
Le tapis sphynx a les faveurs de mon cœur parce que 1) il est épais et pour les postures, il n’y a pas plus confort 2) il est antidérapant 3) il est en mousse de TPE (thermal plastic élastomère) 100% biodégradable, recyclable, anti-allergique.

Un ioniseur, purificateur d’air : à partir de 10€ l’ampoule à ioniseur sur Zone-ecolo
Un ioniseur est un petit appareil qui produit des ions négatifs pour dépolluer l’air de son chez-soi. Ces petits appareils coûtent globalement assez cher, aussi je vais plutôt commencer par les ampoules qui elles aussi produisent des ions négatifs en quantité.
Le principe est bête comme chou : les ions négatifs se combinent avec les particules chargées positivement de l’atmosphère tels que poussières, pollens allergisants, bactéries, moisissures, virus, etc.
Ouste, bon débarras.. Pour l’instant, comme je n’en ai pas, cela ne me dispense pas d’ouvrir la fenêtre tous les jours.

Un brunch chez Supernature : environ 20€
A moi la formule détox, son shot d’herbe, son muesli aux fruits frais et lais de soja, le vrai nutella et moi et moi et moi.
12 rue de Trevise 75009, Tel : 01 47 70 21 03

Un Bain vivifiant au citrus Weleda : 9,20€ sur Sens Nature
Parce que j’ai déjà le relaxant à la lavande, et qu’il me fait un bien fou.. mais fou !!

lundi 14 décembre 2009

Tu as déjà vu un monsieur tout nu ? Le sauna à la Berlinoise :



Wunderbar, il neige sur mon week-end berlinois! On va pouvoir traîner dans les cafés et commander des yogi teas jusqu’à plus soif.
Oui, mais pas que. Avec Isabell, ma copine Berlinoise, on a d’abord commencé par refaire le monde - un monde qui n’aurait jamais connu le mur, ni les OGMs, ni le réchauffement climatique -, et une fois que le monde était assez retapé, on a décidé de nous adonner à cette autre activité de délassement tout berlinois: le sauna.
Première découverte : Berlin est culturellement beaucoup plus près des pays nordiques qu’il n’y parait. Aussi, à la manière des pays scandinaves, le sauna se pratique 1) tout nu tout cru, et 2) mixte = les garçons et les filles.
Après avoir laissé ma pudeur au vestiaire je suis donc entrée dans l’expérience scandinave. La cabine est chauffée à 70° ? Même pas mal, c’est du classique. En revanche je ne connaissais pas l’Aufguss, cette subtilité de la tradition scandinave – 2000 ans quand même !
Voici le principe : toutes les heures, une hôtesse du spa entre dans la salle pour verser de l’eau « löyly » sur les pierres poreuses, ce qui a pour effet de faire monter la température encore d’un cran.
Mais comme si cela ne suffisait pas, notre experte en température - sortie tout droit des enfers si l’on en croit cette chaleur de tous les diables - fait encore tournoyer au dessus d’elle une serviette pour brasser l’air chaud en direction des personnes de la cabine.
Cette séance de tournoiement de serviette est franchement une épreuve, les 5-10 minutes paraissent une éternité et on sort de la séance par un veni vidi vici de soulagement.
Alors évidemment, à la fin du traitement on se rue dans le petit jardin de bambous attenant au sauna, où l’on se rend compte que oh miracle, le thermomètre a beau afficher son zero degré, on s’en contrefiche. Le sauna c’est aussi l’expérience de la relativité, du il fait froid mais j’ai encore chaud.

Mais côté santé, finalement le sauna, ça fait quoi ?
- Bien-être : le sauna a une action sédative, relaxante qui élimine la fatigue ainsi que les tensions musculaires.
- Santé / beauté: beaucoup d’études concluent sur les bienfaits du sauna sur le cœur et la circulation sanguine, en parallèle, il tonifie la peau et élimine les cellules mortes
- Fitness : quel dommage que le sauna ne fasse pas maigrir, en effet, on ne fait que perdre de l’eau qu’on reprend en buvant après la séance. Cependant, en accélérant la circulation sanguine, on perdrait 500 Kcal par litre de sueur transpirée et ça c’est pas mal !
Enfin, il faut que je dise quand même deux mots sur la beauté du lieu : situé dans le Prenslauer Berg à Berlin, le spa Olivin est un lieu absolument charmant : de la délicatesse du petit jardin de bambous à l’hypnotique film projeté sur la vitre géante de séparation des douches.
Maoooouwww, râle de chaton qui s’étire de délice en repensant à cette fin d’après-midi de détente Berlinoise.

mercredi 9 décembre 2009

Big up aux chefs des Relais et Châteaux : Plus de thon rouge à leurs cartes en 2010 !

Depuis l’engagement d’Adriana Karembeu auprès de la Croix Rouge, la chose est entendue : les grandes causes ont besoin de grands ambassadeurs.
Et en matière d’alimentation, quel meilleur ambassadeur envisager qu’un chef de renom ?
Bonne réponse ! Plusieurs chefs de renom !
C’est ainsi qu’Anne-Sophie Pic, Michel Troisgros, Gérald Passédat et Jean-Pierre Vigato, pour ne citer qu’eux, comme tous les chefs des 475 hôtels et restaurants Relais et Châteaux, se sont engagés à ne plus servir de thon rouge à partir du 1er janvier 2010.
Même si ce n’est pas aussi retentissant qu’un Carrefour ou un Auchan qui déciderait de ne plus distribuer de thon rouge dans ses rayons – on peut toujours rêver - toute initiative dans ce sens est bonne à prendre !
En 2010, il ne me reste donc plus qu'à devenir riche pour aller me repaître de mets délicats choisis les yeux fermés dans des menus Relais et Châteaux sans danger.

lundi 7 décembre 2009

Apocalypse et écologie : les films-catastrophe qui n’aiment pas (trop) les humains


La chose n’est pas totalement nouvelle, des fables écologiques, il en a fleuri des centaines dans la littérature et le cinéma depuis les années 70.
Archétype : « L’An 1 » de Jacques Doillon (1973), ou la résolution « on arrête tout » était le préambule à l’arrêt total de l’économie de marché et le productivisme.
Dans la mouvance hippie et retour à la nature, les films se faisaient l’écho des mœurs de la société, le thème de l’écologie était du pain –essénien - béni.
Mais la tendance est encore plus vivace aujourd’hui avec un propos un peu différent. On ne rêve plus d’un nouvel ordre social plus en accord avec la nature, on cauchemarde de la fin du monde causée par l’homme!
Le Jour où la terre s’arrêta, Prédictions, La Route
, ou 2012.. tous ces films véhiculent de près ou de loin l’idée que la planète est menacée par l’intensité de l'activité humaine.
Un cran plus loin, la lecture devient : puisque les êtres humains pourrissent la Terre, peut-être qu’ils ne méritent pas d’y vivre.
C’est en substance le message de l’alien Klatuu / Kaenu Reeves dans Le Jour où la Terre s’arrêta : « Ce n’est pas votre planète » et « Je suis venu sauver la Terre des humains ».
Comme dans la Route où la fin du livre – dont le film est tiré - conclut sur une méditation sur les truites, souvenirs d’un monde passé, qui ne pourra plus être réparé.
Ce type de discours qui place la nature au même niveau – tendance au dessus - que l’homme se rapproche des thèses du courant de l’écologie profonde (deep ecology). Dans sa forme la plus radicale, l’écologie profonde va même jusqu’à préconiser l’extinction de l’espèce humaine comme seule manière de sauver le monde du vivant.
J'aurais du me douter à l’époque de Matrix que Kaenu Reeves était un écologiste profond… le cochon.
A lire également, la critique de 2012 par mon ami Anthologic.

vendredi 4 décembre 2009

En attendant son bon de vaccination contre la grippe A, on fait quoi? On se tourne les pouces passés à la solution hydroalcoolique ?


Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, pour certaines personnes comme ma soeur, la perspective de se faire piquer par un médecin militaire dans un hangar qui sent le gymnase représente juste une attente insoutenable.
Rarement on aura vu une telle appétence pour la seringue. Alors je suis obligée de l’occuper d’ici à ce qu’elle reçoive son golden ticket – oui, comme dans Charlie et la Chocolaterie.
Voilà ce que je lui dis : « Sœur, point d’inquiétude et de trépignée qui sont toutes deux sources de stress et oxydation de tes cellules. Comme l’explique David Servan Shreiber, dans un billet d’une clarté confondante : le terrain est plus fort que le virus.
Pour résumer le fond de sa pensée, si vous êtes en bonne condition physique et morale, ou en d’autres termes si vous prenez bien soin de votre terrain, les infections virales se cassent les dents et repartent en courant. Comment devenir un bon petit gardien de votre terrain :
1) dormir ses 8h minimum par nuit
2) adopter une alimentation exemplaire :
Big up aux 5 fruits et légumes, aux crucifères,
A bas les graisses, sucres et farines blanches,
Double ration en antioxydants : en passant par le thé vert et des épices en tous genres
3) faire de l’exercice de manière régulière : 30 minutes quotidiennes 5 jours par semaine.


Trop facile soeurette? Alors, à vos marques, prêts, partez ! La grippe A no pasaran!

mardi 1 décembre 2009

Des lendemains – de fête – qui chantent : comment survivre aux cheveux qui poussent à l’intérieur de la tête le jour d’après

Alors que les garçons se contentent en général d’une crème tonifiante plus du café en intraveineuse, nous les filles, on a des trucs de lendemain de fête plein la besace.
Bien sûr il faut passer par la case soin du visage, cela fait partie des basiques du rituel, du raffraichissant, du défroissant, du doudou. Mais la chose à ne surtout pas négliger sous peine de vagabondage zombie all day long: le petit déjeuner détox.
Au programme : un agrume pressé - plutôt orange que pamplemousse car moins acide - une théière de thé vert boosté par quelques gouttes de jus de citron, un truc solide : une tartine, des corn flakes, c’est ton petit déj, c’est toi qui choises.
Cela a l’air d’une coquetterie, mais le jus de citron est LE truc qui fait la différence et transforme ton mug de thé en bombe détoxifiante qui va torpiller les acidités dans ton body.
Dans les faits, l’ajout du citron démultiplie les catéchines naturellement présents dans le thé vert. C’est quoi t’est-ce les catéchines ? Des antioxydants aux vertus protectrices contre le cancer et les troubles cardiovasculaires.
Ce n’est pas parce qu’on a mal aux cheveux qu’on ne peut pas apprendre quelques trucs sérieux, non ?

lundi 30 novembre 2009

Des fois le bio, ...c'est cher. 8€ le cupcake Bio de Chloe's

8€ le (petit) cupcake Bio de Chloe's pour le brunch de l'hôtel Amour.
Comme le dit ma concierge, Madame Rodriguez, "ça fait cher en francs", à 52,50 francs le joli gateau rigolo - voyez ces paillettes, ces formes et ces couleurs qui vous disent 'mangez-moi, mangez -moi'. Moi j'avais envie mais j'ai résisté..jusqu'à la prochaine fois!

vendredi 27 novembre 2009

Je n'aime pas aller au club de sport, ou alors il faut que ce soit à Hong Kong


Combien de fois je me suis retrouvée à la salle de sport en tête à tête avec mon casier à me demander si tout ça n'était pas au fond un peu absurde?
Au fond quand on y pense, les forçats de la salle de sport sont comme les alpinistes, des "conquérants de l'inutile". Toi et moi dans nos bermudas, on n'accomplit rien, on ne se rend dans aucune destination, et celà malgré les 5 km parcourus qui s'affichent sur le cadran de mon tapis de course à pente modulable.
Heureusement, parfois j'apprends l'existence de petites expériences pas idiotes: et si on se servait de l'énergie produite par tous ces corps en action pour en faire quelque chose d'utile?
C'est le parti pris du California Fitness Club de Hong Kong, qui a décidé de relier ses appareils de musculation à son circuit électrique. Avec 13 appareils reliés et utilisés en même temps on peut allumer 5 ampoules de 60 W. C'est le "Human Energy Harvesting".
Pas mal, non? Si j'avais un hamster, je lui en parlerai direct.

mardi 24 novembre 2009

Ce petit coin de Youtube est l'endroit idéal pour vous parler d'Andrea Crews

Rhhhaaa, j'avais plus qu'envie de diffuser ce clip de TWO DOOR CINEMA CLUB, tellement il me rend dingue dans ma tête que c'est comme un jukebox du bonheur.
Maintenant comment est-ce que je vais pouvoir justifier du sujet ici là et maintenant dans mon blog écolo bio? Une idée ...une idée..
Eurêka! Trop facile, voyez comment je me raccroche aux branches : la vidéo condense un maximum de points hype et rassemble large: musique, mode, developpement durable, si si.
Non seulement le clip sort de l'écurie Kitsune, label hype s'il en est, mais en plus, une partie du stylisme est du Andrea Crews, le collectif fashion éthique qui habille les fluo kids éthiques, dans une logique de développement durable.
Mais durable en quoi? En ce sens que les créatifs transforment des fripes en pièces supra branchées et uniques. La preuve? La chanteuse iconique Ebony Bones qui en est très très fan.
A voir absolument les interviews de la créatrice de la marque Maroussia Rebecq, atmosphériques et décalées.
Et en attendant, je me repasse en boucle mes petits gars de two door cinema club, un arc-en-ciel dans mes oreilles.

lundi 23 novembre 2009

Pourquoi la planète sera (peut-être) sauvée : A acheter d'ici mercredi

Ras le bol de la sinistrose des communiqués écolo?
Foncez sur le dernier numéro du Courrier International et son dossier très complet sur l'avenir de la planète.
Si le constat sur l'état d'urgence est objectif et que les journalistes insistent sur la nécessité de la mobilisation, ils ne sacrifient jamais au catastrophisme culpabilisant.
Une mention spéciale bonus + + aux pages "boites à outils pour la planète" qui recensent des nouvelles méthodes pour réduire nos consommations d'énergie: au programme des lessives sèches qui consomment 90% d'eau et 40% d'électricité en moins que les lessives classiques, des algues vertes pour absorber les émission de CO2 en sortie d'usine pour être transformées ensuite en biocarburant, et encore bien d'autres...
Le futur s'annonce (peut-être) radieux!

vendredi 20 novembre 2009

Ayé, mes graines ont germé! Ce soir : le temps des moissons

Victoire, mes petites graines de roquette ont germé!
Ca va être un vrai festin ce soir quand mes 3 grammes 50 de baby roquette vont atterrir dans mon assiette, avec leur cortège d'enzymes et vitamines!
Il m'a fallu attendre 5 jours pour obtenir ce boost de chlorophylle, et je n'ai même pas les pouces verts.
C'est décidé je vais me procurer un deuxième tamis avec des graines d'alfafa pour alimenter crument mon beloved husband.

jeudi 19 novembre 2009

Festival du Film d'Environnement au cinéma la pagode, Featuring "Food Inc" ou les dessous dirty dirty de l'industrie agroalimentaire US



Qui n'a pas tréssailli en entendant le cri de la laitue agonisant sous l'attaque des radiations ionisantes ?
Ou la brûlure de la tomate verte forcée de déverdir dans ces salles de maturation, où les pauvres sont gazées à l'éthylène pour devenir aussi rouges qu'insipides.
En matière de trash alimentaire, les Etats Unis n'ont plus à démontrer leur dévastatrice inventivité.
C'est le propos de Food inc, docu qui fait le point sur les aberrations du systeme agro US mais dont certaines pratiques ont également cours en France.
Déjà montré au salon Marjolaine la semaine dernière, le film est à l'affiche du Festival International du Film d'Environnement au cinéma la Pagode à Paris, et cerise sur la galette de riz, l'entrée est gratuite.

Food Inc, séance le vendredi 20 novembre à 18h30, le samedi 21 novembre à 11h - La Pagode, 57, rue de Babylone 75007 Paris

mercredi 18 novembre 2009

Arrêtez d'abuser du thon rouge siouplaît!!


Un nouvel accord a été passé ce lundi pour réduire les quotas de prises de thon rouge dans la zone Atlantique et Méditerranée de 40% l’année prochaine, qui passent ainsi de 22 500 tonnes cette année à 13 500 tonnes l’année prochaine. Bien donc, mais pas de quoi sauter au plafond quand on sait que les scientifiques établissent à 8500 tonnes, le quota permettant de reconstituer une biomasse importante à l’horizon 2023.
Les principaux intéressés – et donc fautifs – sont les Japonais, grands consommateurs devant l’éternel (80% des importations de la zone) et ainsi grands lobbyistes contre l’inscription du thon rouge sur la liste des espèces en voie de disparition de l’ONU.
La perspective de cette inscription fait trembler dans l’archipel : si le thon était déclaré espèce en voie de disparition, son commerce international en serait interdit.
Regardons aussi l’impact santé, le thon rouge sauvage de la Méditerranée est gavé de mercure, mercure = poison et il est recommandé de ne pas dépasser 1 à 2 portions par semaine, voire de lui préférer le thon d’élevage.
Vous pouvez aussi faire comme moi et vous en passer purement et simplement : croyez le ou non, mais je n’ai même pas les mains qui tremblent.

mardi 17 novembre 2009

Horreur, la pierre d'alun contient des sels d’aluminium ! Quand les marques dénoncent leur alter ego Bio


Aventure du jour : c’est au beau milieu de la lecture du blog de Penelope Joliecoeur, que je suis interrompue par le choc visuel d’une bannière pub particulièrement intéressante: http://toutsurlesdeodorants.com/.

La pub me promet de découvrir toute la vérité sur les déos et anti-transpirants, ce que l’on a toujours voulu savoir sans jamais oser le demander à son supermarché et en particulier mieux comprendre le lien entre déos et cancers.
Le doigt posé sur la souris gâchette, je dégaine et clique pour me rendre sur le site de l’intrigant.

C’est en réalité un site réalisé par Unilever pour tordre le coup aux idées reçues sur les liens entre cancer du sein et déodorants / anti-transpirants, avec un focus sur les sels d’aluminium qui sont la bête noire des acharnées de santé, dont je fais partie. Pour étayer leur propos, les communicants d’Unliver convoquent études faisant autorité (publication dans le bulletin du cancer) et experts choisis par eux, ils ne vont pas non plus se tirer une balle dans le pied en faisant parler l’ensemble de la communauté scientifique.
Une révélation intéressante : la pierre d’alun, déodorant naturel - que j’ai utilisé un temps puis lâché comme une vieille chaussette parce que je trouvais qu’il ne déodorisait pas des masses – contiendrait également des sels d’aluminium. Nouvel avatar de « quand la nature est hostile ».
Quant à savoir s’il faut utiliser des anti-transpirants contenant de l’aluminium, le principe de précaution commanderait de plutôt éviter. Il existe en effet autant d’études qui concluent que le lien ne serait pas établi à 100% comme celle mentionnée sur le site d’Unilever, qu’études montrant l’existence d’un risque potentiel, c’est notamment la position de David Servan Shreiber dans son livre Anticancer.

Un déo à bille gavé d’aluminium est donc lancé dans la mare de la prévention et de la promotion de la santé.

lundi 16 novembre 2009

Honoré des Prés, du parfum 100% naturel certes, mais surtout sans phtalates et qui sent le parfum, le vrai!

On ne va pas cracher dans la soupe de spiruline, je suis la première à reconnaitre que les labels Bio ont clarifié le monde de la conso en établissant une frontière nette entre le bio et ce qui ne l'est pas.
Mais si dans l'alimentation la chose est devenue limpide, en matière de cosmétiques, de mon point de vue, on nage encore dans le grumeau de kéfir: 8 fois sur 10 on lit les étiquettes des cosmétiques Bio comme dans le marc de café, ne sachant plus à quel label se vouer.
1er écueil : penser que parce que le produit est naturel, cela voudrait dire à la fois qu'il ne serait pas nocif, qu'il ne provoquerait pas d'allergies, voire qu'il ferait du bien et puis pourquoi pas vous ferait le café et le ménage...
Et oui c'est triste, mais croire que la nature ne produirait que des choses belles et innocentes, c'était bien quand on était en CE1, mais passé 18 ans, il est temps d'apprendre à manier le décodeur de bullshit. Bref, s'il faut retenir une chose, c'est qu'en matière de parfum, il ne faut se fier qu'au label Ecocert ou Cosmebio.
Voici un cas pratique: prenons mon parfum "Vivacité", aux fleurs de Bach, beauté olfactive s'il en est. Ce dernier est fabriqué avec des produits totalement naturels issus de l'agriculture biologique, mais pas de label Ecocert ou Cosmebio.
Pour autant que tout vienne de la nature, rien ne me dit si ce flacon ambré ne contient pas de paraben ou autres phtalates, les diables de la cosmétique contemporaine, qu'on accuse de nuire à la fertilité et d'être des promoteurs du cancer.
Bien sûr ni les vendeuses ni les sites marchands sur lequel Vivacité est vendu ne sont capables de me répondre, le mystère donc demeure.
Alors évidemment, quand je tombe sur du Honoré des Prés, je pousse un grand soupir de soulagement car leurs parfums ont une approche exactement opposée. Ils annoncent d'emblée la couleur avec un vrai produit "SANS": sans phtalates, sans produits issus de la pétrochimie, sans parfums de synthèse, sans colorants, mais avec des fragrances magnifiques des "purs extraits de nature", créées par Olivia Giacobetti, un des plus grands nez du moment, qui a déjà commis quelques succès chez Hermes et l'Artisan parfumeur, avec des fragrances comme Jour de Fête et Premier Figuier.
Avec Honoré des Prés, on marque une véritable rupture avec ce qui se pratique en général dans l'industrie bio où les marques se contentent la plupart du temps de proposer des accords simples avec des extraits de lavande ou de citron.
J'ai choisi la création qui a le nom le moins chouette - mystère de la création - Sexy Angelic, mais quel caractère : parfum floral, boisé, musc, avec des notes d'amande / calisson tout droit sorti du four.
Les 5 créations valent le détour des narines, Nu Green, Chaman's party, Bonté's Bloom...disponibles dans 20 points de vente à Paris et en Province dont le Printemps Haussman à Paris ou je me suis ravitaillée. Vous pouvez également retrouver Honoré des Prés sur les marchés Bio de Raspail et des Batignolles à Paris. C'est ainsi que vous aurez l'occasion de rencontrer la "cousine anglaise": conseillère de la marque très enjouée qui en plus de communiquer sa passion des fragrances n'est pas la dernière pour échanger quelques trucs et astuces santé, alimentation, cosmétique. Un personnage haut en couleur à rencontrer absolument.

jeudi 12 novembre 2009

Top ! Jai été traitée par un pesticide qui finit en « dazole », je suis originaire du Brésil et je suis de couleur orange, je suis… je suis..

Oui, je suis une Orange ! Traitée au Bendazole. Voilà pour le teaser.
La chose est très flippante : hier soir, je me rends au Franprix à côté de mon cours de Yoga et comme j’ai un petit peu de temps à tuer, je me lance dans une petite ballade dans les rayons.
Direction les fruits et légumes pour une thérapie de la couleur, - il paraitrait que ça ferait du bien de s’immerger dans les rouges, jaunes, verts des poireaux et poivrons - , mais là triste constat : niveau provenance, les fruits et légumes c’est comme la vérité dans X-Files, ils viennent systématiquement d’ailleurs
Mais comme si cela ne suffisait pas, à cela s’ajoute une autre surprise non moins flippante : dans ce Franprix, étaient affichés le nom des traitements en pesticides de chaque fruit ou légume.
Des noms de produits plus hostiles les uns que les autres s’étalaient sur la place publique : Chlorothalonil, Propyzamide, Deltamethrine…, un florilège tout droit sorti du grand méchant chimiste. Ca a le mérite d’être honnête et d’informer ceux qui vont faire l’effort de lire les petits caractères.
Mangez des pommes (de chez Naturalia) qu’il disait… !

La nuit noire, une ruelle,..t’as pas du képhir ?

Le képhir, c’est LE dernier truc à la mode de chez nous, les bio-junkies en mal de produits plus naturels tu meurs.
Avant de gagner nos contrées, cette boisson lactée et auto-effervescente faisait déjà un malheur chez les bergers du Caucase. A quoi ça ressemble ? ça fait un peu penser à un yoghourt avec des petites bulles fines, alors oui c’est sûr, si on l’imagine sortir d’une gourde de berger, on se dit OK, je vais peut être passer mon tour et éviter d’attraper la rbouba noire.
Mais ça serait une erreur, car ce qui fait que le kéfir est le nec(tar)-plus-ultra c’est que nous avons affaire à un probiotique magique : boosteur de la flore intestinale et des défenses immunitaires, embellisseur de peau, il a tout pour plaire.
Ce qu’il y a de rigolo c’est que les graines de kéfir qu’on fait fermenter pour fabriquer la précieuse boisson ne se vendent pas, il faut se les passer entre initiés, sous le manteau quoi.
Alors bien sûr, ça ajoute à l’imaginaire dont se pare ce merveilleux breuvage ! Certes il est possible de le prendre sous forme de comprimés, en vente en pharmacie, mais ça c’est pour les flemmardes et rabat-joies (certains jours cela pourrait être moi).
Je n’en ai jamais vu à la carte de restos ou cafés, mais il va falloir remédier à cela.. S’il le faut, j’ouvrirai un petit bouiboui qui fera du kéfir pour les petits et les grands, qu’il pleuve ou qu’il vente, et on verra fleurir 1000 intestins comme 1000 fleurs au printemps.
Bon, et si j’ai plus le courage de mes ambitions, je soufflerais l’idée aux biospots que je connais pour qu’ils le fassent. Je suis sure que Supernature serait preneur.

mardi 3 novembre 2009

Moi, Bertille, fashion designer éco-responsable

Avec ma copine Mourielle, on prend des cours de fashion couture dans un atelier trop classe du 17eme arrondissement. Les cours ont lieu dans une boutique de vintage aussi chic qu’abordable (pour du vintage): Boutique BDA pour Bastien de Almeida.
Pourquoi l’idée de la couture sur ce blog ? Une mini conscience de l’intérêt fashion et écologique de l’entreprise, ravivée par la lecture de « Apprendre à faire le vide : Pour en finir avec le "toujours plus" ». Dans ce bouquin, Paul Aries rappelait qu’il n’y a pas si longtemps les vêtements étaient pour la plupart homemade, et qu’ils se prêtaient au sein de la famille, la cousine récupérant les petites robes de la sœur. Et que finalement, se fabriquer ses propres vêtements, c’est aussi prendre conscience de la valeur de son petit top, des matières utilisées, du travail requis et tout et tout. Alors je me dis qu’en toute logique ça devrait forcer le respect que j’ai pour le vêtement et in fine calmer mes fringales de fringues, tout en ne sacrifiant rien à la mode, puisque il ne tient qu’à moi de me confectionner des vêtements pas gnangnans.
Mais revenons-en au cours. Là-bas on est accueillies par Amandine, grande prêtresse du stylisme à la portée d’un enfant de 5 ans, même si au final c’est un casting de qqs trentenaires bobos/récessionistas qui nous constituent une haie d’honneur en guise de bienvenue.
Quand Amandine notre professeur de modélisme nous lance : « alors les filles, vous avez déjà fait de la couture ? Ah, vous savez faire des ourlets et des boutons, bien, bien, alors dessinez moi sur une feuille blanche la petite jupe de vos rêves, on va remédier à tout ça.. » Nous on boit du petit lait. Certes en 2h30 de temps on s’est épuisées en patronage, calculs mentaux migraineux pour savoir si la pince elle doit faire 2 cm ou 2,50 puisque en tour de taille divisé par 4 ça fait du 16 (sic).
Dans la foulée on a aussi ré-appris à manier l’équerre et le quadruple décimètre comme en 40 (enfin plutôt comme en 90), même si en vrai, ce qu’on kiffe dans le dégainage d’équerre et rapporteur c’est le petit look architecte, fashion creative artiste qui va avec.
Bon, next step, je monte la jupe, c’est cette semaine. OK, c’est vrai à 50€ le cours, ça fait un peu cher en euros la jupe, mais ça sera MA jupe, taillée – que dis-je ? moulée – à la perfection sur mon corps en voie d’amincissement Okinawa.
Ah oui, Okinawa, c’est quand encore qu’on a des résultats ? Pfff, ça porte moyen ses fruits..More to come là-dessus very very soon.

dimanche 18 octobre 2009

Organic break in Reykjavik et focus PCB

De mon we en Islande pour le airwaves festival.
Comme on dit, qui voyage loin ménage sa monture: mon secret pour tenir dans des températures indécentes (obscènes), une moyenne de 5-6 concerts par jour : faire des breaks au detox veggie!
Ca contraste pas mal avec THE truc touristique à faire en tout pays nordique : manger de la baleine.
Quand on pense qu'elles sont blindées de PCB et de pesticides..ça fait froid dans le dos.
L'occasion de repréciser ce qu'il y a derrière ce terme barbare de PCB. PCB c'est leur petit nom gâté, en vrai il s'agit de "polychlorobiphényles", ce sont des composés chimiques potentiellement dangereux pour l’homme sur le long terme. Ils sont interdits en France depuis 1987 mais ces dérivés chlorés sont persistants dans l’environnement et peuvent s’accumuler dans la chaîne alimentaire, en particulier dans les poissons, et à plus forte raison les poissons qui mangent des poissons contaminés par d'autres poissons contaminés, ou qui vivent longtemps ..longtemps ..suffisamment longtemps pour accumuler des bonnes quantités de PCB.
L'association des Robins des Bois publie chaque année l'Atlas des sites pollués aux PCB, dans toutes ces zones, évitez de consommer de la pêche locale!

mercredi 14 octobre 2009

Jean slim : ce n’est qu’un au revoir !

La guigne, j’ai pris du poids, un peu trop… pas la petite prise de gras de l’hiver - on est le 14 octobre – plutôt la bonne prise de 3 kilos qui ne se voient malheureusement pas que sur la balance.
Tout s’est passé hier, alors que je cherchais à renouveler mon jean slim que j’avais craqué 3 mois plus tôt – craqué d’usure, hein ? pas craqué sous le (sur)poids de mon fessier.
Le test en magasin m’a été fatal, me suis sentie très engoncée, toute moulée tendance mon mollet n’arrive plus à respirer, et vraiment ça ne faisait pas joli, quelle que soit la taille, la coupe, la matière, il n’y avait rien à faire.
J’ai alors décidé de renoncer temporairement au slim. Après tout, l’esprit du slim c’est de souligner la minceur, pas de faire un communiqué de presse planétaire sur mes petits kilos en trop. Mon slim allait donc passer quelques temps au placard jusqu’à ce que les 3 fautifs (nommément kilo un, deux et trois) aient disparu.

Ce qu’il y a de dément, c’est que dans ma bio-attitude, je mange hallucinamment sainement. Jamais trop de gras, trop de viande, toujours beaucoup de légumes, du fruit, quelques craquages chocolat, crème brulée, certes, mais qui restent de l’ordre de l’exception.
Donc, dans l’ensemble, j’ai un comportement exemplaire, même si, il est vrai, j’ai aussi le défaut d’avoir bon appétit, et cela depuis toujours.
Voilà donc ma théorie sur pourquoi c’est plus dur aujourd’hui de rester mince, c’est la faute de mon âge canonique : passé 30 ans, sain ou pas sain, on n’élimine plus aussi bien qu’à 20 ans.
Une seule solution : ne rien changer à mon alimentation mais baisser les quantités, objectif faire comme les centenaires d’Okinawa et ne manger qu’à 80% de satiété.
Manger moins pour vivre mieux et plus longtemps, c’est tentant, et en toute logique ça devrait me faire mincir aussi…En tout cas je vais essayer, je vois dans le « régime » d’Okinawa ma planche – ma plancha – de salut. Un post sur les bienfaits théoriques du « manger moins » très bientôt.

lundi 12 octobre 2009

TO DO list audiovisuelle

Fiou, la liste des choses à voir à la télé, sur youtube, au ciné ne cesse de s’allonger…
Petite sélecta pour une rentrée toute en images :

DECHETS, LE CAUCHEMAR DU NUCLEAIRE
Sur Arte le mardi 13 octobre 2009 à 20h45 : une enquête coup de poing sur la face cachée du nucléaire, avec un focus sur son point faible : les déchets radioactifs.


TIME FOR CLIMATE JUSTICE (ou Tck Tck Tck)
La campagne est portée par Kofi Annan, et consiste en une pétition virtuelle, chaque download valant signature électronique, la démocratie digitale est en marche.
Voici le clip vidéo rassemblant ribambelle de stars : dont Mélanie Laurent, Milla Jovovitch..


LE SYNDROME DU TITANIC de Nicolas Hulot
En salle depuis le 7 octobre, le site officiel parle d’un double portrait sans fard : celui de notre civilisation devenue majoritairement urbaine et celui de la Terre et de ses grands cycles naturels. Une mise en perspective des Hommes et de la Terre à l’échelle de notre galaxie.

Défilé Chanel Printemps-Eté 2010: du luxe plein la grange

Allier la sophistication du luxe à la simplicité volontaire de la campagne, vous en aviez rêvé ? En toute humilité, Karl Lagerfeld l’a fait, puisque c’est dans le Grand palais à Paris qu’il a fait défiler sa collection Printemps-Eté 2010, dans un décor champêtre de grange monumentale.
Extrait de l’interview de Karl sur France 2 : "A force d'entendre parler d'écologie et de bio, c'était pas mal de donner un twist mode au sujet".
Oui, Karl, l’écologie c’est pas mal, et tu vas voir on ne va pas arrêter d’en parler.
Mention spéciale à Lilly Allen qui met bien le feu - à la paille !

vendredi 9 octobre 2009

Les vrais mecs font du yoga

Regardons autour de nous : on connaît beaucoup plus de « gym queens » - cette catégorie de males accros à leur salle de gym - que de « yoga-junkies ».
Autour de moi, c’est même unanime, les mecs trouvent ma pratique du yoga FOR-MI-DA-BLE, mais leur virilité les empêche formellement de venir faire un cours à l’essai, c’est aussi catégorique qu’une contre-indication médicale.
Les seuls qui aient vaguement émis le souhait de m’accompagner avaient des motivations moyennement avouables : me draguer, ou se moquer, vous savez comme ces mecs à droite qui lisent libé pour trouver des arguments pour casser leurs copains à gauche.
Pour finir si on fait les comptes, lorsque oh surprise vous découvrez un homme dans votre cour de yoga c’est probablement que :
1) c’est votre prof de yoga, ah oui de dos vous ne l’aviez pas reconnu
2) c’est une célébrité : vous avez plus de chance de pratiquer si vous vous appelez Ashton Kutcher ou Ricky Martin
3) c’est une femme à moustache : beaucoup de petites mamies ménopausées pratiquent effectivement pour s’entretenir et ma foi, sont tout à fait épatantes
A la fois, il semblerait que les choses changent, selon une étude effectuée en 2005, 23% des pratiquants du yoga sont des hommes, ce qui est beaucoup plus que dans ma petite expérience personnelle et il faut s’en réjouir.
Challenge : réussir à me faire accompagner par mon cher et tendre d’ici la fin de l’année, chances de réussite : 10%

jeudi 8 octobre 2009

Dame pipi nous apprend l'écologie

Oulala, ce que la pause de l’été a été longue, pas un post, rien, nada walou depuis Juillet… il est temps de sonner la fin de la récré et de se remettre au clavier.
Alors je vous propose une rentrée des classes typées « sales gosses » où ça va parler de « pipi » !
Deux petites annonces écolos qui m’ont fait sourire :

La campagne d’une ONG brésilienne pour promouvoir le pipi sous la douche.
Le saviez-vous ? Faire pipi sous la douche permet d’économiser une chasse d’eau = 12 litres, appliqué chaque jour, soit 365 jours par an, vous êtes à la tête d’un réservoir gratos d’eau de 4380 litres, la fête au village !



La campagne de « promotion des vessies vides » de la compagnie aérienne japonaise ANA qui incite ses passagers à aller faire pipi avant le vol et ainsi réduire le poids de chaque passager, ce qui permet de réduire les émissions de gaz a effets de serre à hauteur de 5 tonnes par mois. Oui ma bonne dame.
Alors je me suis demandé ce qu’il se passerait si l’on buvait dans l’avion, parce que je pense – j’aimerais bien avoir un ami scientifique ou médecin qui puisse confirmer tout ça - que l’on produit moins d’urine, transpiration etc. que l’on ingère d’eau, et donc on allègerait régulièrement le poids transporté. En buvant son petit coup, on réduirait encore notre empreinte carbone en cours de route !
Il faut imaginer les passagers d’un 747 la vessie vide et le verre plein, la nature s’en réjouit d’avance et applaudit des deux mains.

dimanche 5 juillet 2009

Bertille regarde l'ecologie sur Arte


Cela fait 2 fois que je me fais un petit dej-télé-arte _ qui a dit que c'était beauf de regarder la tv au petit déj??_ Truc agréable: je tombe sur des supers émissions sur l'écologie bien fichues et accrocheuses.

Qqs chiffres frappants pour l'imagination:
- un sac plastique a une durée d'utilisation moy de 20 min mais met 400 ans à être dégradé..
- en France le volume de déchets annuels atteint la taille du Mont Blanc
- on a retrouvé dans les océans, à l'endroit où les courants marins se rencontrent une plaque de déchets de la taille du Texas

A présent vous pouvez eteindre la télé et reprendre une activité normale!

dimanche 14 juin 2009

Pense bête : ateliers à tester


Avant que j'oublie, parce que je fais le ménage dans mon sac :

"L'arbre à souhaits de Govinda" cuisine ayurvédique avec cours de cuisine - 18 rue Caroline 75017 Paris - 01 42 93 55 39

"Pousse Pousse" alimentation vivante et graines germées, restaurant et atelier -7, rue Notre Dame de Lorette 75009 - Paris 01 53 16 10 81

samedi 13 juin 2009

Thé genmaicha : le rice krispies du thé vert

Soirée très très carnivore hier à base de barbecue de brochettes, de saucisses, chipolatas et autres merguez. Je ne me plains pas, c'était dingue! Mais bien sur, oui je culpabilise.
L'heure de détox a plus que sonné!
En ce moment j'alterne mon thé vert japonais sencha classique avec du thé genmaicha, c'est celui-ci qui va faire le ménage ce matin.
Le genmaicha, c'est un thé vert sencha augmenté de graines de riz torréfiés et de grains de mais.
Cela lui donne ce petit goût de fumé, noisette très caractéristique et cool. Autre avantage, il y a moins de thé vert, par conséquent on peut en boire plus de tasses, sans pour autant devenir une pile électrique pour les gens sensibles aux excitants comme moi.

mardi 9 juin 2009

Europe Ecologie : Le camembert de la victoire: 16,28%


Mieux qu'un graphique pointant les 16,28% réalisés par Europe Ecologie aux élections europeennes, voici le camembert (le vrai) de la victoire!

mardi 7 avril 2009

La bataille bio contre bas de laine : le marché bio des batignolles est-il le plus cher de Paris?

J'habite le 9ème arrondissement. Mon périmètre d'intervention bio scanne ainsi deux marchés.
Tout d'abord, le marché de st Honoré, qui présente un bon gros stand plutot bien achalandé, il est situé idéalement pour un périple débauche d'achat : les autres hotspots à proximité : "Comme des garçons", hummm la jolie marinière au coeur best of de l'été, la boutique Marc by Marc Jacobs foisonnant de bêtises logotypées, et bien sûr Colette.
Fashion attitude? Aller chez Colette avec ses poireaux, panais sous le bras, oui.

Le deuxième marché , c'est celui des Batignolles, bien plus foisonnant, pas mal de stands annexes : j'y ai vu par exemple des lunettes qui filtrent les ondes électromagnétiques, ça c'est cool, mais qui ressenblent à des petites grilles (façon passoires) posées sur des montures, ça c'est moins cool.

Et j'en viens à l'objet de mon post :
"Le marché bio des Batignolles est il le plus cher de Paris, comme sa réputation nous le fait dire? Globalement le bio c'est combien plus cher? Acheter en ligne, est-ce la solution écono-écologique?"

J'ai gardé les tickets de caisse et voici le verdict:

Marché bio des batignolles = de 30% à deux fois moins cher que Auchan direct produits Bio
Marché bio des batignolles = de 30% à 5 fois plus cher que des produits non bio de chez Auchan Direct.
En gros des produits de base comme les carottes et les oranges vont chercher à 30% plus cher et pour les produits plus raffinés, comme les pleurottes, les épinards cela peut monter à du x5.

Mais il doit y avoir des bons plans qui ont cours dans le bio, à Rungis sans aucun doute..mais plus proche aussi.
Fiou, en tout cas j'ai la conscience plus tranquille, je vais pouvoir continuer à aller au marché des Batignolles, sans me dire que je suis la dindone de la farce à l'ume.

vendredi 13 mars 2009

Grand ménage de printemps avec le yoga

Mazeltov! Cela va faire bientôt un an que je fais du yoga.
Au début j'adorais l'idée santé associée au yoga, image d'Epinal choisie : Gabrielle dans Desperate Housewives.
Ca semblait super séduisant comme programme que de bien faire circuler les energies dans mon corps, mes organes, travailler ma souplesse, ma concentration.
Aujourd'hui je me rends surtout compte du bien-être que cela me procure dans la gestion de mes émotions. Pour moi, le yoga joue un vrai rôle de "Wall-E" mental: le petit robot ami va procéder au nettoyage de mes polluants émotionnels.
Je m'explique: j'ai un boulot stimulant, j'y pense au delà de mes horaires de travail et plus si affinités, et en cas de contrariétés, c'est comme si j'emmenais des devoirs à la maison: je peux ruminer toute la soirée, la nuit, dans mes rêves.
C'est ce que je sens ça en début de séance de yoga: mon esprit est tout éparpillé, comme une foultitude d'idées pop-up, qui viennent me rappeler qu'il faut que je fasse ça, que j'ai oublié de contacter untel, c'est sans fin. Au fur et à mesure que la séance avance, la concentration, la respiration reprennent le dessus et finissent par dompter les idées. Le soir de la séance, je dors comme un bébé et je repars comme neuve pour une nouvelle semaine stimulante.
Ce nettoyage des énergies dont on parle systématiquement dans tout discours sur les disciplines corporelles et spirituelles, je crois que je l'ai expérimenté dans le yoga.
Mais encore il y a un truc fondamental dans le yoga, c'est d'être le spectateur bienveillant du petit théâtre interne : cela vous tire dans l'aine pendant telle posture? Gardez votre serenité en toutes circonstances et envoyez le souffle pour détendre. Vous verrez comme c'est utile comme démarche intellectuelle pendant une séance d'épilation au laser.

jeudi 12 février 2009

Le jour où l'Afssa s'arrêta

Niouze tombée comme un couperet: l'Afssa emet un avis réaffirmant l'innocuité du maïs transgénique de Monsanto.
Des OGMs à Noël?
D'autant plus, que l'alimentation à 2 vitesses a déjà commencé, entre :
- les personnes qui ont une alimentation équilibrée vs les précaires de l'assiette;
- ceux qui mangent bio vs ceux qui doivent composer avec les pesticides;
- et désormais ceux qui mangent des OGM consciemment/inconsciemment, les autres?

Les OGMs comme nouvelle fracture nutritionnelle? Et encore que, ce n'est même pas dit que le distingo avec / sans OGM subsiste bien longtemps... Manifestement, l'ennui c'est que les champs jouxtant ceux dont les semences sont transgéniques risquent eux mêmes d'être 'contaminés'..
J'imagine déjà la surrenchère des étiquettes précisant que tel légume a été cultivé à une distance minimale de 1 km d'un champs utilisant des OGM..Welcome to paranoialand!

Sacs platiques, Poches, Sachets

lundi 9 février 2009

L'amour dure 3 ans

J'aime bien discuter avec nos aînés, en particulier avec ces personnes retraitées qui ont casé dans leur emploi du temps de "ministres du plaisir", des activités philosophiques et spirituelles.
Voilà ce que le papa d'un ami m'a dit sur le thème de "l'amour dure 3 ans". Préambule :les hommes et les femmes font partie du règne animal, simplement ils en sont conscients et se savent mortels. A ce titre, leur comportement est gouverné par leur nature même, dont le dessein à peine voilé est la reproduction, pour la survie de l'espèce. Démonstration :

On a un crush, on fait la parade amoureuse, la danse du ventre, la ventilation des phéromones, pas parce que c'est le sens de notre existence, mais parce que nous avons besoin de nous reproduire. Acte 1.

Mais mieux, une fois qu'on s'est reproduit, l'homme va rester avec la femme, comme verrouillé, coincé, transi d'amour, pendant 3 ans, soit le temps nécessaire à l'autonomie d'un petit d'homme. Acte 2.

Les 3 ans passés, on peut remettre ça autant de fois que l'on veut (que l'on peut), mais l'idée sous jacente c'est que passé ces 3 ans de grâce amoureuse, ce qui cimente le couple, ce n'est plus la sexualité, le besoin de perenniser l'espèce, c'est l'alliance stratégique : à deux on fait mieux face à la société, on est dans le pacte social, la meute de loups plutot que la louve isolée. Acte3.

Bien sûr, jeune péronnelle que je suis, je m'inscris en faux, mais comment? mais pourquoi devrait-on renoncer au piquant de l'acte 1 sous pretexte que la nature a raison de nous?
Le daddy cool de mon ami a alors pris un air très amusé et sage : "mais pourquoi penses-tu que cela est triste? pourquoi est-ce que tu dois nécessairement porter un jugement sur l'après reproduction? Tu sais, faire comme dans la nature, c'est déjà pas si mal"
J'ai trouvé ça joli, en fait c'est vrai que l'alliance stratégique, même si elle a été vidée de son romantisme, ça reste une idée puissante, je vais réfléchir à une reformulation positive.
Vous aurez remarqué qu'à aucun moment on ne parle ici de Beigbeder?

jeudi 29 janvier 2009

A bas la marée noire

Très chouette opération de la Canadian Dogwood Initiative pour militer contre les pétroliers.
Ils ont en effet fait circuler 200 000 petites pièces de monnaie légèrement modifiées.
Regardez bien, à gauche l'originale, à droite la militante : voyez la tristesse du canard dans la marée noire!

Mangez des pommes..et des brocolis !!

Pour votre santé bougez, et mangez 5 fruits et légumes par jour, voilà ce que cette fan de Metallica nous dit en substance!

lundi 26 janvier 2009

T'as encore mis des produits chimiques dans ta culotte?

Extension du domaine de la Flute : Après l'alimentation, l'habitat, les cosmétiques..., le green gagne du terrain dans l'habillement.

C'était déjà assez palpable avec le record d'affluence sur le salon "Ethical Fashion Show " branché développement durable sur Paris en Octobre dernier.

Une fois n'est pas coutume, le mal pollueur se trouve là où on ne l'attend pas : direction rayon lingerie.

D'après la marque Anglaise 'Eco-boudoir', pour une petite culotte industrielle, l'empreinte écologique est de 18 kilos d'équivalent carbone, quand on sait qu'il faut ajouter à cela les 20 000 litres d'eau nécessaires pour fabriquer un kilo de coton, que ce coton est lui même cultivé à renfort de pesticides peu ragoutants...On se dit qu'il doit être bon de se mettre toute nue sous son pull et sous son jean.
Alternative citadine au retour à la nature : Eco-boudoir, toute une ligne de lingerie de soie et chanvre naturels.. Vous en avez rêvé? Ils l'ont fait.

lundi 19 janvier 2009

"God save the Green" ou "Pour qui sonne le glam?"

Qu'est-ce qu'il faut pas faire de nos jours pour attirer l'attention??
Les girlz - Mareva Gallanter, Joana Preiss et encore une autre jeune fille dont le prénom finit en A - s'effeuillent pour inciter les boyzz à baisser le chauffage, utiliser des ampoules à basse tension et toutes sortes de petits gestes qui sauvent la planète.
J'adore l'idée, j'adore la photo, les décors sont minimalistes mais super esthétiques, ce faisant, il y a malheureusement un vrai pb avec la voix. Je ne sais pas bien si c'est la direction d'acteur ou la production du son, mais à cause de la voix je trouve le rendu un poil cheap. Dommage.
L'opération a été l'occasion de voir Nadege Winter interviewée par "La mode La mode La mode" sur le projet, je l'ai trouvée slim belle - d'autres sont slimfasts - mais qd même, je lui en veux un peu de ne pas nous avoir épargnés du désormais rituel "le green c'est glam"..
La phrase devient un poco éculée, plus une semaine ne se passe sans un dossier Bio dans le Elle, vantant la hype de la déferlante Bio.
C'est pas que je sois aigrie, j'ai juste peur que ça décrédibilise l'entreprise, et ça ça me défrise!

mardi 13 janvier 2009

Poisson Panais


Nouveau légume à ajouter à mon herbier : le "panais", trouvé au marché bio de la place du marché st honoré. By the way, Bertrand Tavernier mange bio, alors pourquoi pas vous?
Cette racine se présente comme une carotte blanche un peu crado, mais son goût est bien plus sucré, caramélisé. A mon avis, suiveurs de régimes sans sucres passez votre chemin.
A la réflexion, j'avais déjà vu le panais à la carte de pas mal de restaus parisiens, comment diantre n'y avais-je pas encore gouté?
Noticeable truc : tous les vendeurs, articles, bouquins vous avertiront - big warning - il faut peler le panais de la racine vers le haut, règle pas respectée = risque de doigt coupé!
Vous ne pourrez pas dire que vous n'étiez pas prévenus.

Partage avec tes meilleurs amis pour la vie