lundi 25 janvier 2010

Muffins et tofu burgers : des orgies healthy mais des orgies quand même

Ca a marmitonné sévère ce week-end...ça a tellement chauffé en cuisine et dans les assiettes que certaines vont devoir aller au sport ce soir pour expier par les pieds le trop plein de ma trop petite panse.


Entre les tofus burgers de Kaori Endo – aux commandes de Rose Bakery  – et les muffins de Bob – Marc Grossman du Bob’s Juice Bar / Kitchendont je possède les livres de recettes, j’ai été comme téléguidée par les healthy-mini-chefs les plus en vue du moment. Bref, mon week-end aura été un énième réveillon du mois de Janvier. Oui parce que le problème chez moi, ce n'est pas la qualité mais la quantité. Mais je digresserai sur le sujet plus tard.

Voici une astuce de Bob lue dans son très savoureux ouvrage sur les muffins.

Les fruits sont bien souvent à l’honneur dans les muffins de Bob. Si crus ils sont éminemment bourrés de vitamines, ils perdent une bonne partie de celles-ci à la cuisson, on n’y peut rien ou presque. L’astuce c’est donc de loger les morceaux de fruits le plus en centre du muffin possible, là où la cuisson est la moins forte pour sauver de la mort subite sur l’échafaud les vitamines du début de l’alphabet (ABCDE).

Muffins Box, de Marc Grossman – le livre de recettes de Bob est vendu avec 9 moules en silicone pour les victimes du marketing comme moi pour la modique somme de 15,90€

Une Japonaise à Paris, Kaori Endo, 54 recettes faciles pour cuisiner comme au Japon, env 28€

lundi 18 janvier 2010

ECO-CUP : Vous n'irez plus au Starbucks les mains vides!


Quand Etienne à Saint Lazare vous demandera si vous voulez un Tall Grande ou Venti, répondez-lui nonchalamment : « oh, vous n’avez qu’à me servir dans mon eco-cup, c’est plus durable » et bim vous l’aurez séché le Etienne !

Parce que la fausse cup jetable n’en est pas une, normal elle est en porcelaine toute jolie toute blanchie, elle est donc lavable et gardable. Son truc en plus : un tour de protection en caoutchouc pour protéger ses mimines de la chaleur volcanique du Mokaccino.

Bon, à défaut de se radiner au Starbucks avec l’éco-cup, on peut au moins jouer au Starbucks à la maison, morceaux choisis :


VENDEUR IMAGINAIRE : Ca sera quoi pour vous Bertille aujourd’hui?
BERTILLE REELLE : Comme d’habitude svp, grande soja chaud avec une pompe de vanille
VENDEUR IMAGINAIRE : Vous allez adorer nous avons changé nos fournisseurs, désormais nous prenons exclusivement du lait de soja enrichi en calcium.
BERTILLE REELLE : Ah oui, génial, et quand est-ce que vous servirez du lait d’épeautre/riz/ noisettes ?

Merci à Mourielle qui m’a ramené cette jolie eco-cup du green et swinging London, la belle est trouvable en ligne ici ou là, notamment sur le site Thinkgeek

vendredi 15 janvier 2010

Je lis « Etre jeune à tout âge ». J’ai craqué là ou bien ?


Euh ouais, mais non. Ca a l’odeur du craquage, la couleur, le goût, ..Bref, ça ressemble à du bon craquage en règle. Mais magie de l’effet Canada dry, ça n’est PAS du craquage.
Car non, je ne me suis pas inscrite à la league des cougars et je ne me suis pas désabonnée non plus du groupe Facebook « J’ai arrêté de dire Yo pour lutter contre le jeunisme ».

Le jeunisme c’est mal, ça te fait de la violence dans ton corps et dans ta tête, et comme si ça ne suffisait pas ça te fait transpirer aussi du porte-monnaie à coup d’opérations chirurgicales, que tu commences à en faire une tu finis par en faire dix et à ressembler à Donald Duck meets les air bags de ma twingo.

Bref, OK pour rester jeune mais tout en sachant raison garder, c'est-à-dire en luttant contre la parano et la peur du spectre de la vieillesse. Pour faire les comptes de ma compromission avec l’ennemi jeuniste et ma curiosité dans les stratégies antivieillissement, disons que je m’autorise juste à scanner le blog de Gwyneth Paltrow –37 ans et l’air d’une adolescente - et aussi je lis donc en ce moment ce « Etre jeune à tout âge » du docteur Nadia Volf, parce qu’elle est médecin généraliste et acupunctrice formée à la médecine traditionnelle chinoise.

Evidemment, dès qu’on me parle d’alliance entre les enseignements de la médecine occidentale et médecine traditionnelle chinoise (MTC pour les intimes), mon cœur commence à battre à la chamade. Son livre est plutôt réussi à cet égard et j’ai glané tout un tas de conseils intéressants pour rétablir les équilibres féminins en fonction de son âge car chaque décennie de la vie d’une femme a ses petits challenges associés. Je ne manquerais pas de donner des trucs et astuces ici ou là, en particulier en phytothérapie où le Doc m’a plutôt bien éclairée. Me voilà parée pour vivre belle et en forme jusqu’à 80 ans (c’est le sous-titre du livre, sic). Please, call me Gwyneth.

Etre jeune à tout âge, Docteur Nadia Volf, 19,90€ sorti en mars 2009 aux Editions XO.

Pour en savoir plus sur le Docteur Nadia Volf, aussi médecin des stars (de Valérie Giscard D’Estaing, Denis Olivennes, Didier Barbelivien et Johnny Halliday…oui tous les meilleurs y sont passés) lisez cet article du Monde : l’acupunctrice qui lisait dans l’oreille du tout Paris.

mercredi 13 janvier 2010

Après leur hit single "don't fuck with the BB Fock", ils reviennent avec un 'So Long 2009" des plus engagés


Si vous avez passé 2009 dans une yourte au fin fond des steppes mongoles, tout simplement pour ne pas être irradié par leWiFi de vos voisins, peut-être que vous consultez ce blog pour prendre quelques nouvelles de la planète. Venez ici en ami.
Vous avez frappé à la bonne porte, car Bertille vous propose de refaire le tour des éco sujets chauds de 2009 en visionnant urgemment le 'So Long 2009' de mes amis BB Fock, groupe de green rock post moderne, plus engagé tu meurs (d'une attaque de paraben et phtalates vicieuses).
Pour encore plus de "poids des mots, choc des arrangements", vous trouverez aussi leur hit single "Don't fuck with the BB Fock" sur leur page Facebook.

Attention, il est conseillé d'éloigner les enfants des écrans et ne jamais leur traduire les paroles en Français car certaines images/textes sont simplement insoutenables.

Et pour la version Karaoke (bientôt disponible wur Wii et Playstation 3), voici les lyrics:
So long 2009, 1, 2, 12 months of carabine,
Welcome 2010, 3, 6, 5 days of killing men,
Farewell 2009, 8 thousand hours for the crime,
Happy New Year 2010, how many seconds ‘til the end?

January, first in a row, how could you let this happen, bro?
Fuel your car feels so good to you, you don’t care if they spill a few…


February, in the winter’s bliz’, I hope now that you feel at ease,
Warm and hype in this brand new coat, no matter if they cut her throat…


March has come, spring is there, why the leafs have that funny air?
Cause if you pay the same, they don’t care for the acid rain…

July, friends, let’s go to the beach, throw our cans in the pacific!
“Daddy, daddy, is it a dolphin?” “No my son, garbage from our bins.”


August killed another grandpa, lonely soul in this new sauna.
This happens when to cure fever, you just break the thermometer.


September, child goes back to school, learn to be the king of fool
To admire in some ancient book, how to kill a frog with a hook.

October is my favourite glance, since hunters came into the dance.
One year long they’ve waited the thrill, to exert their license to kill.


November, final stand, planet earth hopes the year to end:
Time is rough for an old mother, when her children turn their back on her.


December, last in all, Copenhage will you save our soul?
No my friend, die in peace, money shall rule 2010.

So long 2009, 1, 2, 12 months of carabine,
Welcome 2010, 3, 6, 5 days of killing men,


Farewell 2009, 8 thousand hours for the crime,
Happy New Year 2010, how many seconds ‘til the end?
(Tic tac tic tac tic tac)

lundi 11 janvier 2010

Je ne suis pas BIO à 100%, c’est grave docteur ?



Another French paradox: plus d’un Français sur 4 consomme régulièrement des produits bio*, quand dans le même temps la part de l’alimentation BIO représente à peine 1,7% de l’alimentation globale**. Je ne vois qu’une explication : cela fait plus de 25% de la population frustrée de ne pas pouvoir s’alimenter bio à 100%, avec moi en tête de file! La faute à qui ? La faute à l’accessibilité de produits bio, la faute à addition trop chère au marché des Batignolles, la faute à pas le temps.

Alors évidemment, une chaîne comme Naturalia a beau jeu de claironner: « Ne soyez pas bio à moitié ! ». Avec ce superbe slogan culpabilisant, ils s’adressent à la quasi-totalité de la tribu bio qui n’a ainsi qu’une seule option : se fouetter le dos avec des orties avant de se ruer chez Naturalia pour leveler à 100%.

Certes les 100% bio existent, comme chaque communauté, le BIO a ses hardcores et pour donner un ordre de grandeur, on compte 13 000 adhérents à Bio Consom’acteurs, la seule association nationale de consommateurs bio, qu’on peut légitimement qualifier de pratiquants bio hardcore.

Je ne sais pas trop comment les purs et durs réagissent à la démocratisation du BIO aux bobos et plus généralement au grand public. Ce n’est pas sûr qu’ils se sentent dépossédés. Au fond, il y a fort à parier qu’ils se réjouissent de voir leurs produits favoris gagner les rayons des supermarchés qu’ils fréquentent par ailleurs pour le non alimentaire. Et peut-être qu’ils sont contents d’avoir des restaurants, cantines intégralement passés au bio. Mais surtout je suis sure qu’ils sont en train de trouver des produits encore plus radicaux, naturels et exclusifs : il y aura toujours de nouvelles frontières !

Ce qui est certain c’est que la grande distribution, elle, s’intéresse de plus en plus au marché du bio – et qui les en blâmerait ? les marges sur le bio sont de 5 à 10 points supérieures à celles des produits traditionnels****. La bonne nouvelle c’est que les rayons bio se généralisent, s’étoffent, pour toujours mieux répondre aux attentes de qui le bobo - avec les vraies soupes de Marc Veyrat chez Monoprix, les menus de Noël Naturalia, qui le macrobio ; le végétalien -rayons fruits et légumes-, ou le canal historique – avec les Bjorg, Bonneterre.

Tout le monde il est bio, tout le monde il est gentil je vous dis.

*27% d’après le cabinet d’études TMO
**TNS Worldpanel 2009
*** d’après l’agence bio
**** Lire l'excellent article du Figaro : Les hypermarchés font sortir les produits bio de leur ghetto

mardi 5 janvier 2010

« Champignon Carbone Capture » mieux qu’un nom de groupe, un nom pour du mobilier urbain dépolluant



Si seulement ils pouvaient mettre ces sièges en bas de chez moi, à la place de ces vieux pots de fleurs sans fleur qui servent de poubelles pas belles…
Les CCC – pour Champignon Carbone Capture - sont tellement beaux que j’en ai la pupille über-dilatée et la bave à la commissure des lèvres et je ne suis que devant mon écran de PC...sigh…

Mais si j’en parle ici et maintenant c’est qu’en plus de leur plastique parfaite, les créations d’Alexandre Moronnoz ont des vertus environnementales tout à fait intéressantes.
Fabriquées en Béton TX Active, elles contiennent un catalyseur – oui comme les pots d’échappement catalytiques – qui permet de capter les polluants contenus dans l’air.
Apporteur de beauté visuelle, dépolluant environnemental, ce siège génial vient même de remporter le Grand Prix de la Création design de la ville de Paris.
Moi, il me vient des envies de dépolluer le salon!

Partage avec tes meilleurs amis pour la vie