vendredi 13 mars 2009

Grand ménage de printemps avec le yoga

Mazeltov! Cela va faire bientôt un an que je fais du yoga.
Au début j'adorais l'idée santé associée au yoga, image d'Epinal choisie : Gabrielle dans Desperate Housewives.
Ca semblait super séduisant comme programme que de bien faire circuler les energies dans mon corps, mes organes, travailler ma souplesse, ma concentration.
Aujourd'hui je me rends surtout compte du bien-être que cela me procure dans la gestion de mes émotions. Pour moi, le yoga joue un vrai rôle de "Wall-E" mental: le petit robot ami va procéder au nettoyage de mes polluants émotionnels.
Je m'explique: j'ai un boulot stimulant, j'y pense au delà de mes horaires de travail et plus si affinités, et en cas de contrariétés, c'est comme si j'emmenais des devoirs à la maison: je peux ruminer toute la soirée, la nuit, dans mes rêves.
C'est ce que je sens ça en début de séance de yoga: mon esprit est tout éparpillé, comme une foultitude d'idées pop-up, qui viennent me rappeler qu'il faut que je fasse ça, que j'ai oublié de contacter untel, c'est sans fin. Au fur et à mesure que la séance avance, la concentration, la respiration reprennent le dessus et finissent par dompter les idées. Le soir de la séance, je dors comme un bébé et je repars comme neuve pour une nouvelle semaine stimulante.
Ce nettoyage des énergies dont on parle systématiquement dans tout discours sur les disciplines corporelles et spirituelles, je crois que je l'ai expérimenté dans le yoga.
Mais encore il y a un truc fondamental dans le yoga, c'est d'être le spectateur bienveillant du petit théâtre interne : cela vous tire dans l'aine pendant telle posture? Gardez votre serenité en toutes circonstances et envoyez le souffle pour détendre. Vous verrez comme c'est utile comme démarche intellectuelle pendant une séance d'épilation au laser.

Aucun commentaire:

Partage avec tes meilleurs amis pour la vie