jeudi 12 novembre 2009

La nuit noire, une ruelle,..t’as pas du képhir ?

Le képhir, c’est LE dernier truc à la mode de chez nous, les bio-junkies en mal de produits plus naturels tu meurs.
Avant de gagner nos contrées, cette boisson lactée et auto-effervescente faisait déjà un malheur chez les bergers du Caucase. A quoi ça ressemble ? ça fait un peu penser à un yoghourt avec des petites bulles fines, alors oui c’est sûr, si on l’imagine sortir d’une gourde de berger, on se dit OK, je vais peut être passer mon tour et éviter d’attraper la rbouba noire.
Mais ça serait une erreur, car ce qui fait que le kéfir est le nec(tar)-plus-ultra c’est que nous avons affaire à un probiotique magique : boosteur de la flore intestinale et des défenses immunitaires, embellisseur de peau, il a tout pour plaire.
Ce qu’il y a de rigolo c’est que les graines de kéfir qu’on fait fermenter pour fabriquer la précieuse boisson ne se vendent pas, il faut se les passer entre initiés, sous le manteau quoi.
Alors bien sûr, ça ajoute à l’imaginaire dont se pare ce merveilleux breuvage ! Certes il est possible de le prendre sous forme de comprimés, en vente en pharmacie, mais ça c’est pour les flemmardes et rabat-joies (certains jours cela pourrait être moi).
Je n’en ai jamais vu à la carte de restos ou cafés, mais il va falloir remédier à cela.. S’il le faut, j’ouvrirai un petit bouiboui qui fera du kéfir pour les petits et les grands, qu’il pleuve ou qu’il vente, et on verra fleurir 1000 intestins comme 1000 fleurs au printemps.
Bon, et si j’ai plus le courage de mes ambitions, je soufflerais l’idée aux biospots que je connais pour qu’ils le fassent. Je suis sure que Supernature serait preneur.

Aucun commentaire:

Partage avec tes meilleurs amis pour la vie